La Fraternité du Panca 1 : Frère Ewen

Publié le par 1001bouquins

frere-ewen.jpg

Auteur : Pierre Bordage

Résumé : 

Des pilotes assurent avoir vu le mythique pentale, aussi grand que les vaisseaux stellaires. Les témoins disent son vol à la fois gracieux et majestueux, puissant et léger, admirable à tous égards. Celui qui l'a vu voler est à jamais métamorphosé, comme touché par une grâce aux dimensions de l'infini. La vie est douce pour Ewen sur la planète Boréal, quand il reçoit l'appel de la Fraternité pour reconstituer une chaîne quinte, procédure d'exception : une menace pèse sur toutes les espèces vivantes de la Galaxie. Premier maillon de la chaîne, il doit se rendre sur la lointaine Phaïstos. De son côté, Oleo, treize ans, et sa famille, bannis de leur communauté, cherchent à rejoindre la lune de Hyem, d'où décollent les vaisseaux en partance pour les mondes les plus reculés. L'un par sacrifice et l'autre par amour vont choisir de vivre l'aventure unique d'un voyage interstellaire de quatre-vingts ans. Un opéra de l'espace tendu et émouvant, ode à la femme et au mystère de la vie. La Fraternité du Panca comptera cinq épisodes.

-----------------------------------------------------------------------

Je vais vous présenter un livre d’un auteur maintenant très connu, principalement dans le domaine de la science-fiction : Pierre Bordage, avec le tome 1 de La Fraternité du Pance : Frère Ewen.

Avant d’aborder le contenu du livre, arrêtons-nous à la couverture. Nous pouvons directement constater que les éditions L’Atalante ont encore faits fort à ce niveau. En effet, elle est tout simplement magnifique et, ce que vous ne remarquez pas en regardant l’image ci-dessus, c’est que la couverture est mate, à l’exception du vaisseau qui lui est brillant. Cela donne une couverture tout simplement sublime.

Nous pouvons maintenant parler plus avant de l’histoire en elle-même :

Le livre se compose d’une alternance entre deux personnages (changement de personnage à chaque chapitre).

D’un côté nous voyons Ewen, frère de la Fraternité du Panca, une organisation secrète. Il a fondé une famille, ayant une femme enceinte d’un petit garçon et une fille de trois ans. Mais voila, la Fraternité le contacte afin qu’il se rende dans un lointain système afin de remettre son implant vital (se trouvant dans son cerveau) à un autre frère, qui lui-même le fera avec un autre jusqu’à pouvoir reconstituer une chaine quinte. Il s’en va alors, abandonnant lâchement sa famille, vers ce système qu’il atteindra dans plus de 80 ans. Son histoire devient alors la fuite d’Ewen, poursuivit par une autre organisation qui souhaite l’empêcher d’accomplir sa mission.

De l’autre côté nous voyons Olmeo, jeune homme de 12 ans qui est contraint, avec sa famille, de quitter leur foyer, chassés de leurs terres par leurs concitoyens car la femme a été infidèle envers son mari. S’ensuivra toute une suite d’évènements malheureux ou heureux qui arriveront à Olmeo et sa famille. Des évènements qui arrivent un peu trop « par hasard » à cette famille spécifiquement (montrant ainsi un cruel manque d’intérêt pour le scénario…). Il rencontrera Sayi, qui voyagera avec eux. Cette rencontre, cet amour naissant bouleversera à jamais l’avenir du jeune homme.

Vous l’aurez compris à ma façon de parler de l’histoire, elle m’a cruellement déçue. N’ayant pas encore lu de livres de Pierre Bordage, je m’attendais à une magnifique rencontre avec cet auteur si connu.

Mais voila, l’intrigue du livre en lui-même est vide, étant juste des personnes qui vont d’un point A à un point B et sur lesquels tombent tous les malheurs du monde.

Pour ce qui est des personnages, je n’ai pas du tout apprécié le personnage de Ewen, cet être lâche qui abandonne sa famille pour une cause dont il n’y connait rien. Et inutile de dire que la Fraternité, censée représenter le « bien » dans le livre, est pour moi tout à fait exécrable. Les gens ont pour moi fort régressés par rapport à l’époque actuelle, s’apparentant à des animaux assoiffés de sang et de pouvoir (comme si ça ne l’étais pas assez à notre époque…), et j’ai donc eu beaucoup de mal à apprécier la plupart des personnages, comme la famille d’Olmeo, si coincée dans leur culture et leur religion. L’auteur a vraiment du mal à gérer les réactions humaines et de grandes difficultés avec le fait de faire transparaitre les sentiments de ses personnages.

Mais tout n’est pas mauvais dans le livre, je vous rassure. Par exemple, j’ai fort aimé les personnages d’Olmeo et de Sayi , ainsi que leur magnifique amour. C’est d’ailleurs le seul point qui m’a vraiment plu pour ce qui est des relations entre personnages. Surtout vers la fin du récit (dans les 30-40 dernières pages), qui a enfin réussi à faire transparaitre des émotions qui m’ont fort touchées, fort attristé.

Vers la fin également, nous avons enfin une surprise, quelque chose de beaucoup moins prévisible que tout le reste du récit (encore faut-il ne pas avoir lu le titre du tome 2 pour être surpris…).

Du côté de la façon d’écrire, le style est assez agréable, mais il y a pour moi un défaut majeur : l’auteur ne sait pas du tout passer correctement les paragraphes. En effet, nous nous retrouvons souvent avec des paragraphes de 3 pages et c’est très très lourd à lire.

Donc voila, en bref, un avis fort négatif sur ce livre, bien qu’il y ai quand même un peu de bon, notamment avec les personnages de Olmeo et de Sayi ainsi qu’une fin pouvant être surprenante.

J’ignore si je continuerai à lire ce cycle. Peut-être que oui, mais la raison en sera alors uniquement pour en savoir plus sur ce qu’est la Fraternité du Panca et quelle est la menace qui pèse sur l’humanité.

Ce n’est pas vraiment un livre que je conseille, et surtout pas pour ceux qui veulent se retrouver avec une belle histoire contenant une belle intrigue.

 


Commenter cet article