Mercenaires 2 : La Promesse du Roi-Sorcier (Les Royaumes Oubliés)

Publié le par 1001bouquins

roi-sorcier.jpg

Auteur : R.A. Salvatore

Résumé :

Artémis Entreri et Jarlaxle sont peut-être des étrangers, dans les montagnes impitoyables des Terres héliotropes, mais ce n'est pas la première fois qu'ils se retrouvent en terrain hostile. Pris entre le Roi-Sorcier - une liche d'une puissance indicible que l'on croyait anéantie mais qui resurgit, ivre de pouvoir - et la fureur légitime d'un chevalier tenu par son honneur, ils savent que la partie ne sera pas facile. Voici le deuxième tome inédit de la série Mercetaires qui met en scène les deux antihéros les plus " attachants " Royaumes Oubliés

----------------------------------------------------------------------

Je continue de vous présenter le cycle Mercenaires des Royaumes Oubliés avec le second tome : La Promesse du Roi-Sorcier.

Jarlaxle ne dirige donc plus Bregan D’aerthe et a quitté PortCalim avec son ami Artemis Entreri. Mais que sont devenus ces deux êtres si singuliers ?

Le titre du cycle l’indique : des mercenaires. Mais pas n’importe lesquels, car leurs employeurs ne sont autre que deux dragonnes et la mission qu’ils remplissent au début du livre est de faire disparaitre une tour qui est née suite a la découverte d’un artefact du Roi-Sorcier, une ancienne liche surpuissante qui a sévit quelques années auparavant. Le combat sera dur, car le gardien de cette tour est également une liche.

Après avoir rempli cette mission, dans laquelle Jarlaxle s’empare d’un mystérieux crâne-joyau, les deux amis partent pour une région sauvage, afin de gagner leur vie en tant que tueurs de monstres. Mais petit à petit, il s’avère qu’un château de la même nature que la tour est en train de « pousser », et Entreri commence à se poser des questions au sujet de leur venue dans cette région. Est-ce le hasard, ou encore une machination de Jarlaxle ?

Quoi qu’il en soit, ils partiront avec l’élite de la région pour tenter de se débarrasser de cette forteresse infestée de morts-vivants. Mais Jarlaxle se rend petit à petit compte qu’il a avec lui un puissant artefact : le crâne qu’il avait pris dans la tour.

Vous l’aurez compris, ce tome est fort différent du premier. Dans Serviteurs du cristal, l’histoire tournait en grande partie autour de manipulations, tandis qu’ici, bien que cet aspect soit encore fort présent, il s’agit surtout d’une aventure d’un groupe de compagnons, un peu comme dans les jeux de rôles. Ce côté rapproche de cycle de celui de Drizzt de par la façon dont l’histoire est racontée.

Nous découvrons de nombreux morts-vivants, des combats magnifiques et beaucoup de magie, ce qui fait que ce tome nous tient en haleine du début à la fin.

Il y a juste pour moi un petit défaut : les combats trainent pas mal en longueur et peuvent parfois amener à un petit désintérêt de la part du lecteur.

Concernant les personnages, nous en rencontrons bien sûr de nouveaux, chacun ayant sa particularité. Et pour Jarlaxle et Entreri, nous en apprenons de plus en plus sur eux et commençons vraiment à nous attacher à ces personnages si singuliers. Certaines de leurs réactions vous étonneront d’ailleurs beaucoup, leur mentalité changeant petit à petit.

En bref, encore un magnifique tome, même si les combats traînent parfois trop en longueur.

Il est plus axé action/aventure que le premier tome et est vraiment très bien fait.

Je ne peux que le conseiller aux fans de la saga.

Commenter cet article