Préquelles aux Larmes d'Artamon 2 : La Fuite dans les Ténèbres

Publié le par 1001bouquins

la-fuite-dans-les-tenebres.gif

Auteur : Sarah Ash

Résumé :

Azilis, un esprit chargé de maintenir l'équilibre entre le royaume des vivants et celui des morts, a été libérée par inadvertance par le jeune Rieuk.
Refusant de réintégrer sa prison, Azilis s'est attachée au destin d'une mortelle, Célestine, jusqu'à devenir son ange gardien. Elle en a bien besoin : le désir de se venger de ceux qui ont condamné son père, un magicien, à périr sur le bûcher, l'entraîne sur une voie périlleuse lorsqu'elle commence à user des pouvoirs qu'il lui a légués avant de mourir. Des pouvoirs qui ne manquent pas d'attirer l'attention de l'Inquisition, farouchement déterminée à éradiquer toute magie.

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Je vais cette fois vous parler de La Fuite dans les Ténèbres, de Sarah Ash

Ce tome est le tome 2 des Préquelles aux Larmes  d’Artamon.

Je ne connaissais pas du tout l’auteur et son cycle avant de lire ce livre, ce qui fait que je l’ai lu sans savoir que ce n’était pas le tome 1. Grosse erreur, car ça m’a parfois pas mal gêné la compréhension de cette histoire passionnante.

Nous suivons dans ce tome de nombreux personnages dont l’histoire débute dans les tomes précédents. Il y en a 2 que nous suivons beaucoup plus que les autres.

Tout d’abord, il y a Rieuk Mordiern, un puissant mage, torturé par la mort de son ancien maître, Imri. Il sert un seigneur aux sombres projets, mais est bien décidé à ne pas se laisser faire et commence petit à petit à se rebeller contre lui. Quand à ce maitre, il souhaite avant tout libérer le maître des Drakhaouls, des genres d’anges déchus ayant la forme de dragons et pouvant prendre possession du corps d’un humain.

Ensuite, nous découvrons Célestine de Joyeuse, Guerrier de la Commanderie de Francia, pays dans lequel la magie est bannie. Malheureusement, elle est fille de mage et a hérité des pouvoirs de son père. Il est alors important pour elle de cacher sa véritable nature à tous, car sinon elle sera condamnée au bucher.

Elle a en elle une faie, créature aethérique très puissante qui n’est autre qu’Azilis, être à demi mortel qui est sensé garder la route qui va de ce monde à celui de la mort. Ayant été libérée, elle est partie et s’est entichée de cette humaine, Célestine, abandonnant ainsi sa fonction et faisant que le monde part à la dérive. Célestine entreprendra de nombreuses missions avec Jagu, son compagnon d’armes et se retrouvera dans des situations difficile rendant l’utilisation de ses pouvoirs nécessaires. Mais elle doit le faire discrètement, car si ses secrets sont découverts, les conséquences seront terribles pour elle.

C’est un livre vraiment très agréable à lire et c’est vraiment dommage que je n’ai pas commencé le cycle par le début.

Sarah Ash nous fait découvrir un monde où règnent de nombreux conflits opposant divers pays et divers partis, mais des malheurs plus grands les rapprochent et rendent ce livre vraiment très fort sur le plan des relations humaines.

Le style est très fluide et nous nous retrouvons rapidement engloutis par cette histoire, ayant du mal à lâcher le livre.

Les personnages sont très attachant, et le fait de voir le point de vue de personnages ennemis nous fait comprendre que certains que nous pourrions facilement qualifier de mauvais si nous n’avions qu’une seule vision ont tout simplement des points de vue différents, mais tout aussi juste.

Le livre ne manque pas d’action et nous ne nous ennuyons pas une minute en le lisant, tellement il est passionnant.

Un seul défaut : l’auteure à eu beaucoup de mal au niveau temporel, et je trouve que le passage du temps est vraiment mal fait.

Mais que ce petit défaut ne vous empêche pas de lire ce livre, il en vaut vraiment la peine et je ne peux que vous le conseiller.

Pour ma part, il va falloir que je trouve les autres tomes, car j’ai vraiment envie de continuer ce cycle magnifique.

Je remercie Livraddict et les éditions Le Livre de poche pour cette magnifique découverte

Commenter cet article